Modernisation du réseau

Nous rénovons vos stations

Une nouvelle phase de modernisation et de rénovation des espaces du métro parisien, la plus importante depuis sa construction en 1900, est en cours depuis 1998 et s’étale sur 25 ans : c'est le programme nommé « un métro + beau ».

Cette opération, la plus grande jamais réalisée dans le métro, prévoit la modernisation de 268 stations.

Le planning des rénovations

Station Barbès - Rochechouart, metro metro  : en travaux du 15/04/19 au 31/12/19

Station Châtelet, metro metro : en travaux du 18/06/18 au 31/10/19

Station Place de Clichy, metro metro metro : en travaux du 06/12/17 au 30/01/20

Station Arts et Métiers, metro metro metro : en travaux du 12/09/19 au 03/12/20

Tout savoir sur le programme

Avec « un métro + beau », nous proposons des stations de métro plus modernes et plus confortables, grâce à des quais et des couloirs rénovés et des salles d’accueil réaménagées, à une reprise et une mise en ordre de tous les composants, du sol au plafond. Ces actions s’accompagnent d’une signalétique plus lisible et plus complète – intermodale, touristique et urbaine – de nouveaux sièges, d’éclairages plus adaptés et plus efficaces.

Les solutions de rénovation adoptées dans le cadre du programme, des partis pris architecturaux aux choix des matériaux et techniques, participent toutes d’une même volonté d’homogénéisation des espaces. Les choix concernant les revêtements, carrelages et éclairages, sont le fruit d’une réflexion intégrant des critères économiques, environnementaux, esthétiques, des impératifs de sécurité, de facilité d’entretien et de durabilité. Ils concourent à une plus grande cohérence des lieux et permettent de restaurer l’image originelle du métro tout en intégrant sa nécessaire modernisation.

A travers ce programme, nous remplissons notre rôle de garante de l’entretien du patrimoine.

Un métro moderne

Plus neuf

Composants incontournables de l’image internationale du métro parisien, les carreaux blancs sont de retour dans toutes les stations rénovées. Leur forme biseautée, imaginée pour réfléchir et diffuser largement la lumière artificielle, a été redessinée. Faciles à entretenir et particulièrement résistants, les nouveaux carreaux sont conçus pour durer aussi longtemps que le modèle original issu de la prestigieuse faïencerie de Gien.

Frise à vague avec ou sans point, plinthe lilloise ou boudin d’archivolt, pour perpétuer la mémoire du métro les carreleurs ont copié les céramiques d’origine et redessiné les formes et les motifs. 

Un point essentiel du programme de modernisation vise à proposer aux voyageurs une plus grande qualité de service. Les stations rénovées sont plus nettes, plus propres et, grâce aux nouveaux équipements, plus accueillantes. Pour la conception du parti architectural et des mobiliers, nous nous sommes appuyés sur des concepteurs, architectes et designers.

Symbole le plus visible, le nouveau siège métro a été sélectionné pour son confort et sa forme originale. Présenté en batteries de trois à cinq sièges, disponible en sept couleurs, sa forme simple et familière réfléchit la lumière des quais.

Enfin, des opérations pas toujours visibles mais essentielles sont également réalisées : remplacement et masquage de tous les câblages nécessaires pour le fonctionnement et la sécurité du métro, rénovation des locaux, ouvrage de maçonnerie, pose de nouveaux passages de validation…

Siège akiko à la station Assemblée Nationale

Pour couvrir...

1
il faut 88 carreaux

Plus simple

La nouvelle signalétique multimodale du métro porte l’ambition d’aider tous les voyageurs à trouver facilement leur chemin aussi bien pour prendre le métro que pour trouver leur bus, leur tram ou la bonne sortie. 

Plus présente, elle prévient, oriente et rassure. Plus informative, elle double le nombre des plans de quartier. Plus précise, elle désigne les sorties par un nom et un numéro, faciles à mémoriser.

Sa typographie, spécialement dessinée en 1996 par le typographe Jean-François Porchez, le « Parisine », permet de « voir plutôt que lire », de « photographier plutôt que de décrypter ». Un affichage dynamique en temps réel et des annonces sonores complètent ce dispositif. Couleurs, taille des caractères, contrastes, interlettrages, tout est fait pour que les voyageurs puissent lire ou reconnaître les indications sur leur chemin.

Les plaques émaillées, qui remontent aux origines du métro, symbolisent l’excellence d’une tradition qui a toute sa place dans le cadre des travaux de rénovation. Indéformables, imperméables aux produits chimiques, murales ou suspendues, elles se comptent par milliers sur le réseau (il y en a 583 à la station Opéra !). Toutes les stations étant différentes, chaque plaque est dessinée sur mesure en fonction de sa position dans la station et de son lieu d’accrochage.

La modernisation du métro passe par un service de vente plus efficace et une disponibilité accrue du personnel pour aider et informer les voyageurs. Les anciens bureaux de vente sont transformés pour proposer de nombreux automates de vente et des bornes de rechargement pour le Passe Navigo. Les agents aux guichets ou aux comptoirs d’information sont équipés de dispositifs leur permettant de mieux informer les voyageurs.

Plus clair

Nous avons fait de l’éclairage du métro une priorité car la lumière est un élément essentiel de confort et de sécurité dans les espaces souterrains. La luminance nécessaire, principe qui rappelle la lumière naturelle, a été obtenue en jouant sur les types d’éclairage et les capacités réfléchissantes des surfaces.

Cette lumière est la carte d’identité des espaces du métro, dont elle révèle les richesses architecturales, organise les transitions entre l’extérieur et l’intérieur et guide les voyageurs. De la rue jusqu’au quai, ce ne sont pas moins de 17 modèles de luminaires qui rythment en douceur les changements d’espaces et renforcent le sentiment de sécurité.

Le saviez-vous ?

52,4
km
de bandeaux lumineux. Presque deux fois la longueur du périphérique, dessinés spécialement pour la RATP par Bruno Gaudin et Georges Berne

Pourquoi fermons-nous des stations ?

La décision de fermer une station est le résultat d’une réflexion prenant en compte de nombreux critères, comme la taille de la station, sa situation géographique (station parisienne ou de banlieue), le nombre de correspondances, les conditions de sécurité pour assurer les travaux.

Sauf exception, dès lors que la station à rénover est située en banlieue, les travaux de modernisation sont réalisés la nuit uniquement pendant la période de fermeture entre 1 h 15 et 5 h 30, parfois en avançant à 22 h la fermeture de la station. Lorsque la station est située dans Paris, les choix diffèrent selon qu'elle possède ou non des correspondances. Si ce n'est pas le cas, nous fermons totalement (les interstations parisiennes n’excédant pas 500 m).

Si la station comprend une ou plusieurs correspondances, nous fermons quai par quai, conservant la desserte par une ligne de métro au moins.

Lorsque la fermeture d’une station est décidée, elle ne peut excéder douze semaines (douze semaines de travaux dans une station fermée équivalent à six mois de travaux dans la même station ouverte). Un service de bus palliant l’interruption est mis en place si nécessaire.

Malgré les travaux, le trafic continue sans interruption, toutes les lignes fonctionnent normalement.

Vous informer, une priorité

Nous multiplions les canaux d’information à destination des acteurs (voyageurs, riverains, élus, Île-de-France Mobilités) concernés par le programme « un métro + beau ».

Plus d’un an avant le début des travaux, nos équipes rencontrent les élus locaux et les riverains afin de réfléchir à la façon de limiter au minimum les désagréments liés aux travaux.

Des personnels du Groupe sont spécialement dédiés aux rencontres personnalisées avec les commerçants et grands riverains (hôpitaux, écoles, musées, cinémas…) impactés par les travaux. Les riverains situés moins de 300 m autour du lieu où sont opérés les travaux reçoivent un courrier.

Des affiches ainsi qu’une signalétique sont mises en place sur les quais et dans les rames sur l’ensemble de la ligne, un mois avant le début de ces derniers. Durant les travaux, les agents de l'entreprise informent les voyageurs dans les stations encadrant la station fermée et des annonces sonores sont diffusées dans les rames et stations de correspondance.

Le saviez-vous ?

262
stations sur 268 étaient rénovées au 31 décembre 2018
Métro en gare - RATP
Station rénovée - RATP
Station rénovée - RATP
Station rénovée - RATP
Station rénovée - RATP
Metro Modernisation