Au quotidien

Pourquoi le trafic est-il perturbé en cas d’accident grave de voyageur ?

Entre l’accident et la reprise du trafic, il se passe en moyenne 1 h 30. Explications.

En cas d’accident grave de voyageur, la première action du conducteur de métro ou de RER consiste à remonter l’information au poste de commande centralisé (PCC) pour que ce dernier coupe le courant sur les voies et prévienne la permanence générale (PG). Celle-ce se charge alors de contacter les secours et les forces de l’ordre et alerte les voyageurs.

C’est uniquement après l’intervention des pompiers, des officiers de police judiciaires et des équipes de la RATP, que l’exploitation de la ligne peut reprendre, en moyenne 1 h 30 après l’interruption.

Découvrez le détail de ce qui se passe en coulisses en cas d’accident grave de voyageur dans une infographie.

Coulisses Retour sur incident